Boisclair à fait sienne la décision de couper les exportations d'électricité pour plutôt en faire cadeau aux alumineries:

La Presse
Boisclair ressusciterait l'entente avec Alcoa

Au pouvoir, le Parti québécois d'André Boisclair reprendra les négociations avec Alcoa pour agrandir ses alumineries à Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, et à Deschambault, près de Québec.

Le chef péquiste a lancé le message hier matin, au pied du barrage Manic 2, «l'ouvrage qui représente l'audace des Québécois».

M. Boisclair a réitéré qu'il n'exportera que l'hydroélectricité qui n'est pas achetée par les citoyens et les entreprises d'ici.

Un nationalisme économique très utile pour obtenir des votes mais très peu rentable sur le plan financier.

Il faut dire qu'au PQ, économie et électricité font deux.

Déclaration de Rita Dionne-Marsolais, porte-parole de l'opposition officiel en matière d'énergie, lors de la période de question du 15 mars 2006 (une perle à conserver):

Wow… Il y aurait beaucoup à dire sur cette déclaration mais je vais me limiter à ceci:

Il existe un marché qui fixe le prix de l'électricité et ce marché est indépendant du "prix de l'eau"…