Déclaration d'André Boisclair:

Radio-Canada
Autour du référendum

En matinée, lors d'un point de presse à Neufchâtel, M. Boisclair indiqué qu'un éventuel référendum qui se solderait par un échec ne signifierait pas nécessairement la fin des consultations populaires sur la question nationale.

"Jamais je ne me comporterai comme si j'étais le propriétaire de l'idéal de souveraineté. Ce n'est ni à moi de déclarer sa naissance ou sa mort, c'est aux Québécois de faire ça."

Mais comment les Québécois peuvent-ils déclarer "l'idéal souverainiste" mort autrement que par un/des "non" dans un/des référendum(s) ?

Surtout que le PQ va considérer "l'idéal fédéraliste" mort après une seule victoire du "oui"…

P.S.: Nouveau sondage électoral dans la colonne de droite (résultats pour le Saguenay).