Cuba et Castro selon Ramonet:

FOREIGN POLICY
Was Fidel Good for Cuba?

Castro will be remembered as a defender of the weakest and poorest citizens. Historians 100 years from now will credit Castro with building a cohesive nation with a strong identity, even after a century and a half of the white, elitist temptation to side with the United States out of fear of the numerous and oppressed black population. They will remember him correctly, as a preeminent pioneer in the history of his country. […]

Viva comrade Fidel Castro!

Le reste du monde selon Ramonet:

Monde Siplomatique
L’axe du Mal

Les citoyens doivent savoir que la mondialisation libérale attaque désormais les sociétés sur trois fronts. Central parce qu’il concerne l’humanité dans son ensemble, le premier front est celui de l’économie. Il demeure placé sous la conduite de ce qu’il faut vraiment appeler l’« axe du Mal », constitué par le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale et l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Cet axe maléfique continue d’imposer au monde la dictature du marché, la prééminence du secteur privé, le culte du profit, et de provoquer, dans l’ensemble de la planète, de terrifiants dégâts.

C'est étrange…

Parce que j'ai vu beaucoup de gens fuir le "paradis castriste" pour se réfugier aux États-Unis (pays de la "dictature du marché").

Par contre je n'ai vu personne fuir la "dictature du marché" pour se réfigier à Cuba…