Guerre froideOn fait grand état de la rhétorique belliqueuse de Washington à l'égard de l'Iran. Reste à savoir ce que cherche à faire Washington en faisant monter la pression.

Voici mes 2 ¢:

Il se peut fort bien que les États-Unis reprennent la stratégie qui a réussit contre l'URSS. En maintenant une pression militaire sur l'Iran, on oblige ce pays à consacrer une part toujours plus importante de son budget pour les dépenses militaires. Ce faisant, Ahmadinejad ne peut plus remplir ses promesses électorales, soient aider les plus pauvres avec l'argent du pétrole.

La tactique semble fonctionner: en Iran l'inflation est galopante et le chômage atteint des proportion endémique. Ahmadinejad a même affirmé que les problèmes économiques des classes ouvrières ne représentaient plus une priorité pour son gouvernement. De ce fait, la grogne contre Ahmadinejad est palpable et croissante.

Comme pour l'URSS sous la pression américaine, l'Iran néglige son économie pour gonfler son arsenal militaire, course aux armements oblige. Comme pour l'URSS, ce déséquilibre budgétaire pourrait bien provoquer un effondrement du régime.