Ainsi donc la gaffe de Ségolène Royal, au sujet de la souveraineté du Québec, n'était pas sa première en matière de politique étrangère…

Au sujet de la Chine, elle a dit du système de justice:

Le Figaro
L'éloge de la justice chinoise par Royal fait des vagues

TOUT AU LONG de son voyage en Chine, Ségolène Royal a affiché sa volonté de « ne pas (se) poser en donneuse de leçons ». C'est au nom de cette attitude de « recherche de dynamiques positives » que, lors de sa conférence de presse finale, mardi, elle a donné acte à la justice chinoise de sa rapidité. « J'ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu'en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison », a-t-elle déclaré. […]

Le président du Conseil national des barreaux, Paul-Albert Iweins, note que « toute personne connaissant un minimum la justice chinoise sait qu'elle est terrible ». « N'oublions pas que, dans ce pays, des centaines voire des milliers de personnes sont condamnées à mort chaque année et que ce sont les familles qui paient la balle ! », renchérit Bruno Thouzellier, président de l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire).

Suivit d'une imitation de Stéphane Gendron:

Le Monde
Mme Royal s'efforce d'éviter les pièges de la diplomatie

La candidate socialiste à l'élection présidentielle a pu le mesurer, vendredi 1er décembre, lors de sa rencontre avec les membres de la commission des affaires étrangères du Parlement libanais, réunis dans un grand hôtel de Beyrouth, en marge de la manifestation de l'opposition.

Parmi les députés de toutes tendances politiques assis autour de la table, le représentant du Hezbollah, Ali Amar, s'est lancé dans une violente diatribe contre les Etats-Unis et Israël. Evoquant le rôle des Américains en Afghanistan et en Irak, le député dénonce la « démence illimitée américaine ». Puis il enchaîne sur l' « entité sioniste » : « Le nazisme qui a versé notre sang, usurpé notre indépendance n'est pas moins mauvais que le nazisme qui a occupé la France. »

Mme Royal écoute, puis reprend la parole. « Merci de votre franchise, dit-elle. Il y a beaucoup de choses que je partage de ce que vous avez dit, notamment votre analyse sur les Etats-Unis. J'aurai juste une divergence de vues : les Palestiniens ont droit à un Etat souverain, mais je ne peux pas parler comme vous d'«entité» à propos d'Israël.»

Et ça veut devenir présidente… Finalement, il n'est pas si pire que ça Sarkozy Undecided